Actualité musicale

JPG - 178.3 ko

Josette Monnier Leroy a donné son concert annuel en mai 2019 avec les grands élèves jouant à deux pianos "Le Tango" de Stravinsky, "La Fantaisie" de Schubert. A quatre mains "Amado Mio" de Pink Martini. Josette aime varier les genres. Les jeunes élèves découvrent leurs ainés avec l’espoir de jouer comme eux plus tard


JPG - 69.5 ko

Madame Monnier a retrouvé Philippe Entremont cet été au concert du 4 juillet dernier à la basilique Saint Remi de Reims. Des retrouvailles qui rappellent le lien ancien qui unit Madame Monnier à la famille Entremont.
Petit retour dans le passé !
Après des débuts très jeune au conservatoire de Reims, Josette Monnier fait une rencontre déterminante : Mme Entremont, la mère du virtuose. Professeure de piano, pédagogue exceptionnelle, Mme Entremont trouve chez la petite Josette les qualités qu’il faut pour devenir pianiste et la fait travailler des journées entières ! Ainsi, à 15 ans, Josette, lauréate du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, intégre la classe de Lélia Gousseau.
A 20 ans, elle obtient ses 1er prix de Piano, de Musique de Chambre et de Solfège au Conservatoire de Versailles - classe Agnelle Bundervoët et Jean Aubain.

C’est alors qu’elle donne des concerts avec Jean Entremont, violoniste , chef d’orchestre et ... père de Philippe ! Des liens d’amitiés se tissent, pour toujours.
Ainsi, les parents de Philippe Entremont ont été les principaux maîtres de Josette Monnier. C’est avec une gratitude sans borne qu’elle a reçu et transmet leur héritage musical. Un héritage musical que partage Philippe Entremont : certains professeurs en commun, certains principes aussi. Par la mère de Philippe Entremont, Josette a eu accès aux enseignements de Marguerite Long (elle-même disciple de Ravel) : pédagogie du phrasé, du chant et de l’élégance musicale. En écoutant le 1er concerto de Beethoven par Entremont , Josette a retrouvé tout cet héritage. La boucle est bouclée.